Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Les ressources du Sénat

 

 « Portrait d’Émile COMBES »

« Portrait d’Émile COMBES »

Archives du Sénat  227AS.

Cette photographie, au format d’une carte postale, relève des canons classiques de l’art du portrait.
Le sénateur de Charente-Inférieure prend la pose, assis dans un fauteuil.
   
(Photographie, 8,9 cm x 13,7 cm).

 

Carte manuscrite, sans signature, adressée au Président du Sénat, 23 mai 1909.

Carte manuscrite, sans signature, adressée au Président du Sénat, 23 mai 1909.
(8,7 cm x 11,7 cm).

 

Carte imprimée et manuscrite, sans signature.

Carte imprimée et manuscrite, sans signature.
 (5,5 cm x 9,5 cm).

Archives du Sénat  1EO 1/12 

« Cartes de visite autographes »

 

 

 « Portrait officiel d’Émile COMBES »

« Portrait officiel d’Émile COMBES » 

Archives du Sénat  227AS

Ce portrait, au format d’une vignette, est postérieur à 1903,année de sa deuxième réélection sénatoriale.
La légende rappelle les principaux éléments biographiques de l’élu.
Portrait utilisé pour les notices et portraits du Sénat

(Photographie, 11,5 cm x 17,5 cm).

 

Avers : Portrait à gauche d’Émile COMBES, sénateur de 1885 à 1921.

Archives du Sénat  2M 1252

Avers : Portrait à gauche d’Émile COMBES, sénateur de 1885 à 1921.
(Bronze. 180 g. 75,0 mm).

Revers : Une femme debout de face, vêtue d'une robe longue, cheveux retenus sur la tête, tête, cou et épaules nus, tenant dans ses mains une palme.

Archives du Sénat  2M 1253

Revers : Une femme debout de face, vêtue d'une robe longue, cheveux retenus sur la tête, tête, cou et épaules nus, tenant dans ses mains une palme.
(Bronze. 180 g. 75,0 mm).

 
 Émile COMBES, républicain - 1905.

Médaille à son effigie réalisée par L. DESCHAMPS

Cette médaille commémorative illustre le soutien des gauches républicaines
au ministre, en 1905, au moment où la séparation des Églises et de l’État se formalise dans un projet de loi discuté par les parlementaires.