Allez au contenu, Allez à la navigation



Projet de loi de finances pour 2001 : Energie

 

II. DE VIVES PRÉOCCUPATIONS QUANT A L'AN 2000

La flambée des prix du pétrole

Ainsi que le montre le tableau ci-dessous, qui illustre l'évolution du cours des produits pétroliers représentatifs sur le marché de Rotterdam, les prix des matières premières ont plus que doublé entre le début 1999 et l'automne 2000.

L'ÉVOLUTION DES COTATIONS PÉTROLIÈRES
À ROTTERDAM 1999-2000

Source : Bulletin de l'industrie pétrolière, septembre 2000, n° 9194

La comparaison des prix atteints en septembre 2000 par rapport aux prix moyens annuels enregistrés en juillet 1997 et 1998 est d'ailleurs éloquente puisque la hausse des prix sur trois ans varie de 1,55 fois pour le gazole à 1,9 fois pour le super sans plomb 95 :

COMPARAISON DES PRIX DES PRODUITS PÉTROLIERS
AU COURS DES QUATRE DERNIERS EXERCICES

ANNÉES

Moyenne Juillet (dollar/tonne)

 

Super
SP 95

Naphta

Kérozène
pour Jet

Euro
Gazole

1997

169,9

182,2

180,4

169,6

1998

161,5

128,0

126,1

121,5

1999

199,2

183,8

180,3

164,3

2000

323,4

264,2

290,3

264,9

Accroissement 2000/1997 en %

90 %

45 %

60,92 %

55,66 %

Source : Bulletin de l'industrie pétrolière, septembre 2000, n° 9194

Un doublement de la facture énergétique

Du fait de la hausse des cours des produits pétroliers la facture énergétique du premier semestre est estimée à près de 70 milliards de francs, soit près de 90 % de la facture totale de l'année 1999 !

Parallèlement au mécontentement émanant de tous les consommateurs, on notera que l'importance des mouvements de prix du pétrole ne manque pas de susciter l'inquiétude de l'ensemble des opérateurs du marché. Selon le président du groupe Shell lui-même -groupe auquel la hausse de prix du pétrole a permis de réaliser au premier semestre 2000 un bénéfice net équivalent à celui de l'ensemble de l'année 1999, soit près de 48 milliards de francs- : " Ces prix élevés ne sont bons pour personne...Tout le monde va être lésé. Les producteurs, parce que cela va peser sur la demande et stimuler les énergies de remplacement. Les Etats qui voient leur fiscalité contestée. Les pays en développement dont l'économie est affectée quand les prix montent. Enfin, les compagnies pétrolières, car leurs clients sont mécontents. L'agitation des consommateurs est toujours une mauvaise nouvelle ".

Votre rapporteur pour avis reviendra sur les conséquences de la hausse du prix du pétrole dans le cours du présent rapport, mais il tenait à en souligner l'ampleur dans le présent chapitre introductif.