Allez au contenu, Allez à la navigation



Projet de loi de finances pour 2003 : Aide au développement

 

6. Les contributions obligatoires et volontaires à des dépenses internationales

La hausse constatée des contributions obligatoires ne bénéficie pas à l'aide au développement dont les crédits, consacrés aux versements aux agences spécialisées de l'ONU, sont strictement reconduits à hauteur de 79,7 M€.

Les contributions volontaires sont également stables avec une dotation de 85,8 M€.

42 % de ce montant concernent des crédits alloués à la francophonie qui paraît davantage relever du rayonnement culturel de la France que du développement. Le ministre des Affaires étrangères a fait part de sa volonté de faire progresser les contributions volontaires françaises. Le programme alimentaire mondial (PAM), qui se trouve confronté à de grandes difficultés pourrait notamment en être bénéficiaire.

7. Les autres interventions de politique internationale

Ce chapitre, dont la dotation est stable à 16,88 M€, comprend, au titre de l'aide au développement, le fonds d'urgence humanitaire et les opérations exceptionnelles.