Allez au contenu, Allez à la navigation



Projet de loi de finances pour 2006 : Outre-mer

 

3. L'exploitation du nickel, élément essentiel du rééquilibrage économique

Le projet de réalisation d'une usine dans la province Sud, à Goro (commune de Yaté), a vu sa rentabilité confirmée par l'usine pilote inaugurée en 1999. Ce projet permettra le traitement de la latérite46(*) de façon industrielle grâce un procédé hydrométallurgique développé par le groupe canadien INCO, afin d'en extraire du nickel et du cobalt.

La construction de l'usine commerciale est par conséquent en cours. Requérant un investissement de 1.900 millions d'euros, cette usine devrait créer 800 emplois directs.

L'installation d'une usine de transformation du nickel dans la province Nord (massif de Koniambo), par le groupe canadien Falconbridge47(*), en partenariat avec la Société minière du sud Pacifique (SMSP)48(*), constitue un enjeu essentiel pour le rééquilibrage économique de la Nouvelle-Calédonie et son avenir institutionnel.

Susceptible de créer 1.000 emplois directs, cette usine permettrait également de réduire l'exode des jeunes habitants de la province vers Nouméa. Le schéma directeur d'aménagement et d'urbanisme de la région Voh-Koné-Pouembout, approuvé par la province le 2 septembre 2005, prévoit en effet que la réalisation du projet entraînerait une croissance de la population de 9 % entre 2006 et 2009, puis un doublement d'ici à 2016.

Les études de faisabilité technique du projet ayant été validées, la société Falcombridge a commandé des équipements pour un montant de 100 millions de dollars. Les accords de Bercy de février 1998 ayant fixé une échéance au 31 décembre 2005 pour que la société Falconbridge et la SMSP s'engagent à construire cette usine, il reste à en achever le plan de financement afin de lancer la construction dès 2006.

Aussi, M. François Baroin, ministre de l'outre-mer, a-t-il déclaré devant votre commission que le soutien financier de l'Etat au projet avait été confirmé. Ce soutien devrait prendre la forme d'une garantie d'emprunt et d'une défiscalisation des investissements. Toutefois, a quelques semaines des échéances cruciales, des incertitudes demeurent, notamment à la suite de l'offre publique d'achat faite par le groupe INCO sur la société Falconbridge.

Votre commission ne peut qu'exprimer ses plus vives inquiétudes et inviter expressément les pouvoirs publics à prendre toutes les mesures utiles pour le succès de cet ambitieux projet, qui demande en premier lieu le respect des délais fixés par les accords de Bercy.

En outre, le groupe Eramet-SLN, au capital duquel participent les trois provinces par le biais de la Société territoriale calédonienne de participation industrielle (STCPI), a décidé de développer des infrastructures de traitement du minerai sur le site minier de Tiebaghi, dans la province Nord. Bénéficiant du soutien de l'Etat au titre des aides fiscales à l'investissement outre-mer, ce projet devrait permettre de quadrupler les quantités de minerai extraites du site à partir de 2006, créer 230 emplois directs, et faciliter l'accroissement des capacités de production de l'usine de Domiambo (province Sud), également exploitée par Eramet-SLN.

* 46 La latérite est un sol riche en minerais qui lui donnent une couleur rouge brique.

* 47 La société Falcombridge fait l'objet d'une offre publique d'achat de la part du groupe INCO.

* 48 La SMSP est une entreprise à capitaux publics, contrôlée par la province Nord.