Allez au contenu, Allez à la navigation



Projet de loi de finances pour 2008 : Outre-mer

 

3. L'amélioration des infrastructures de transport et de communication

L'amélioration des infrastructures de l'archipel est une condition indispensable au développement économique de Mayotte.

 La desserte aérienne

Le trafic aérien global sur Mayotte est toujours en croissance en 2006 (+5 % avec 210 982 passagers), la liaison avec Paris se faisant avec une escale et très majoritairement par La Réunion. Une autorisation a été accordée à la compagnie Corsair pour effectuer durant l'été 2007 des vols charter Paris-Dzaoudzi (avec escale au retour à Madagascar). Le transporteur Kenya Airways assure par ailleurs depuis novembre 2006 un vol régulier Mayotte-Nairobi-Paris.

L'ouverture d'une liaison directe Mayotte-Paris en vols réguliers est liée à la réalisation du projet de nouvelle piste longue arrêté par la collectivité en décembre 2003 et pour laquelle les études préalables nécessaires se poursuivent. Sa mise en service dépend du plan de financement qui reste à établir et ne sera pas effective avant 2015.

 L'équipement portuaire de la collectivité

Le développement du trafic à destination de Mayotte a justifié la construction d'un second quai à conteneurs sur le site portuaire de Longoni, ainsi que d'un terminal pétrolier et gazier, les navires étant accueillis jusqu'à présent exclusivement sur le site de Petite Terre. Ce projet d'un montant de 60 millions d'euros est financé à 80 % par l'Etat. Il a été commencé dans le cadre du précédent contrat de développement et le calendrier actuel prévoit qu'il soit opérationnel en 2008.

 Les projets relatifs aux technologies de la communication

Le nombre d'abonnés au téléphone fixe est environ de 11 000. France Télécom se trouve en concurrence avec XTS Télécom qui vend des cartes prépayées utilisables dans les cabines. Pour le mobile, SRR, filiale de Cegetel, était en situation monopolistique, et compte plus de 85 000 abonnés (avec une majorité de cartes prépayées).

Depuis 2006, Outremer Télécom et Orange Mayotte sont en cours de déploiement. Le taux de pénétration du mobile en bénéficie et dépasse les 80 %. La numérotation à dix chiffres est opérationnelle dans l'archipel depuis 2006. L'indicatif de Mayotte a été modifié en 2007 pour rejoindre le 0262, commun à la Réunion et aux Terres australes et antarctiques françaises (numéro de la « France de l'Océan Indien »). Ce basculement permet de développer les télécommunications de l'île.

En ce qui concerne l'Internet, la liaison avec le réseau mondial étant satellitaire, il n'y a pas de haut débit. Le nombre d'abonnés à Internet reste faible (autour de 5 000). Le Gouvernement a souhaité que France Télécom, seul à vouloir s'y engager, rejoigne le projet de câble sous-marin de télécommunications EASSy (Eastern Africa Submarine Cable System) longeant la côte Est africaine, afin de rompre l'isolement de l'île. Le projet devrait se concrétiser en 2008-2009.