Allez au contenu, Allez à la navigation



 

Retour Sommaire Suite

II. LE BILAN DE LA SAISON TOURISTIQUE POUR 1997-1998

A. DES RÉSULTATS CONTRASTÉS EN 1997

Le bilan de l'activité touristique au cours de l'année 1997 est caractérisé par une certaine morosité de la fréquentation française, qui reflète les tendances générales de la consommation, et par le dynamisme marqué de la fréquentation étrangère, avec 67 millions de touristes étrangers, soit une nette amélioration par rapport à 1996.

1. Une légère baisse constatée dans les déplacements touristiques des Français

Comme en 1996, où une diminution de 4,4 % des déplacements touristiques avait été constatée, en 1997, le nombre de ces déplacements diminue encore, tant en terme de séjours (-4,2 %) qu'en termes de nuitées (- 5,1 %).

On enregistre ainsi 160 millions de séjours contre 178 millions en 1996.

Contrairement aux tendances observées en 1996, on constate un recul très prononcé des séjours effectués chez les parents et les amis, alors que le nombre de courts séjours d'agrément augmente sensiblement. L'évolution du secteur donne l'impression qu'en 1997, le marché s'est concentré autour de populations très mobiles ayant des disponibilités financières.

Cette évolution se retrouve au niveau des modes d'hébergement. Ainsi, même si l'hébergement familial reste le premier mode d'hébergement choisi, sa part est en retrait dans l'ensemble des hébergements en 1997 par rapport à 1996. (40,9% au lieu de 42,6 %). Parmi les modes d'hébergement marchand, l'hébergement en gîte et chambres d'hôte ainsi que les camping ont amélioré leurs performances en 1997, alors que la part de l'hôtellerie restait stable.

Enfin, s'agissant des espaces touristiques fréquentés par les touristes français en 1997, un recul est à noter pour la montagne, alors que tant en termes de séjours que de nuitées, la part de la mer est en progression.

2. La progression du nombre de visiteurs étrangers

Avec une fréquentation en hausse sensible en 1997 (67 millions d'arrivées de touristes étrangers au lieu de 62,4 millions l'année précédente), la clientèle étrangère a largement contribué aux bons résultats du tourisme français.

L'enquête de fréquentation de l'hôtellerie homologuée confirme une hausse des nuitées de la clientèle étrangère (+ 10,2 % par rapport à 1996). Cette augmentation est particulièrement prononcée dans les régions Champagne-Ardenne (+ 18,2 %), Basse-Normandie (+ 16 %), Corse (+ 14,5 %), Centre (+ 13,8 %), Poitou-Charentes (+13 %), Ile-de-France (+ 13,1 %). L'accroissement en termes de nuitées a été notable pour les clientèles en provenance de Grande-Bretagne et d'Irlande (+ 19,3 %), d'Italie (+ 15,5 %), des Etats-Unis (+ 14,7 %), ainsi que d'Europe de l'Est et de Russie (+ 17,9 %) ou des Pays-Bas (+ 11,5 %). Par contre, la fréquentation des hôtels par les Allemands (+ 1,3 %) et des Belges (+ 1,1 %) est stable par rapport aux données recueillies pour l'année précédente.

Retour Sommaire Suite