Allez au contenu, Allez à la navigation



Projet de loi de finances pour 2001 : Analyse synthétique des crédits et principales observations des rapporteurs spéciaux

 

2. Les dépenses en capital

Les autorisations de programme et crédits de paiement inscrits au titre V progresseront en 2001 de respectivement 19,6 % et 17,3 %. Ce sont principalement les agrégats " sécurité civile " et " police nationale " qui en tirent profit.

Répartition des dépenses d'investissement de l'Etat

(en millions de francs)

 

LFI 2000

PLF 2001

Evolution

 

AP

CP

AP

CP

AP

CP

Administration territoriale

244

196

262,6

204,6

+ 7,6 %

+ 4,4 %

Sécurité civile

269

244,9

283

388,7

+ 5,2 %

+ 58,7 %

Police nationale

518

531,4

617

621,4

+ 19,1 %

+ 17 %

Administration générale

667

648,6

868,5

686,4

+ 30,2 %

+ 5,8 %

Total

1.698

1.620,9

2.031,1

1.901,1

+ 19,6 %

+ 17,3 %

La hausse des crédits de paiement est surtout motivée par le règlement de l'achat d'une première tranche d'hélicoptères BK 117 de la sécurité civile (125 millions de francs), par l'inscription de 100 millions de francs supplémentaires de crédits de paiement pour l'informatique des préfectures et par l'augmentation de 100 millions de francs des crédits de paiement affectés aux programmes informatiques de la police nationale.

Les subventions d'investissement accordées par l'Etat du titre VI restent quant à elles inchangées à 50 millions de francs d'autorisations de programme et de crédits de paiement utilisés pour la contribution de l'Etat aux dépenses de construction de logements destinés aux fonctionnaires de police.