Allez au contenu, Allez à la navigation



Projet de loi de finances pour 2001 : Analyse synthétique des crédits et principales observations des rapporteurs spéciaux

 

B. L'ESPACE

Les crédits, d'un montant de 2,7 milliards de francs, sont en augmentation de 17,4 % par rapport à la loi de finances initiale pour 2000 après avoir été particulièrement malmenés au cours de l'exécution 2000. Les autorisations de programme, de 3,2 milliards de francs, progressent de 52,4 %.

Cette reprise traduit notamment la prise de conscience de carences majeures dans ce domaine à l'occasion du conflit du Kosovo. Elle n'est toutefois pas à la hauteur du retard qui rend aujourd'hui les armées européennes dépendantes, en opérations, des moyens des Etats-Unis.

La priorité, dans le domaine spatial, est aujourd'hui donnée au programme d'observation Helios II doté de 1,2 milliard de francs.

Les moyens consacrés aux programmes de télécommunications militaires restent faibles.

C. LES FORCES CLASSIQUES

1. L'armée de Terre

· Blindés

Les livraisons du char Leclerc seront de 44, la commande sera de 52. La cible de 406 chars reste, pour le moment, inchangée. Sur ce total, 354 chars auront été commandés et 221 chars auront été livrés à la fin de 2000, et en principe 262 fin 2001, ce qui laisse présager un " trou " par rapport à l'objectif fixé, d'autant que les 17 premiers chars livrés sont inaptes à une quelconque activité militaire.

· Capacités antichars

Livraison de 1 200 missiles ERYX, commande de 24 000 roquettes antiblindé léger et de 11 000 missiles antichars de 3ème génération de moyenne portée (AC 3 G - MP).

· Aéromobilité

- Le programme d'hélicoptère de combat Tigre a fait l'objet, en juin 1999, d'une commande conjointe avec l'Allemagne (80 hélicoptères pour chaque pays). Les premières livraisons pour la France sont prévues en 2003 pour la version d'appui-protection et en 2011 pour la version antichar. La cible est de 215 hélicoptères.

Pour honorer cette commande en 2000, l'armée de Terre a dû mobiliser des crédits sur les lignes du char Leclerc, ainsi que sur certaines lignes de la Délégation générale pour l'armement, de la Marine et de l'armée de l'Air.

En 2001, 817 millions de francs de crédits de paiement et 1 112 millions de francs d'autorisations de programme vont à ce programme.

- L'hélicoptère de transport et de lutte anti-sous-marine NH 90 est développé en coopération avec l'Allemagne, l'Italie et les Pays-Bas. Une commande de 27 appareils destinés à la seule Marine a été passée en juin 2000, et financée au collectif par redéploiement de crédits destinés à d'autres programmes.

Les hélicoptères NH 90 version Terre ne seront pas disponibles avant 2011, ce qui pose un réel problème compte tenu du vieillissement accéléré des Puma.