Allez au contenu, Allez à la navigation



Projet de loi de finances pour 2001 : Analyse synthétique des crédits et principales observations des rapporteurs spéciaux

 

2. La Marine

Les deux programmes majeurs concernent le SNLE/NG (cf. supra § 1) et le porte-avions nucléaire (PAN).

· Groupe aéronaval

Armé pour essais au début de l'année 1997, le PAN Charles-de-Gaulle devait en principe être admis au service actif fin 2000. Une nouvelle panne le contraint actuellement d'interrompre sa traversée de longue durée et de regagner sa base. Une partie des difficultés rencontrées par ce bâtiment lors de ses essais à la mer vient de sa complexité, mais une autre résulte de la durée excessive de sa construction, lancée en 1986.

La Marine recevra 5 avions RAFALE, de série, en 2001.

· Autres capacités

* Lutte anti-sous-marine et antiaérienne :l'hélicoptère NH 90 a été commandé à 27 exemplaires le 30 juin 2000 (14 en version lutte anti-sous-marine et anti-navires), poursuite du programme de torpille MU 90 mené en coopération avec l'Italie (523 millions de francs de crédits de paiement en 2001) ;

* Gestion des crises : la livraison de la 5ème frégate de type LA FAYETTE devrait intervenir en 2002.

La Grande-Bretagne s'est retirée en 1999 du programme de la frégate antiaérienne HORIZON. Ce bâtiment sera construit en coopération avec l'Italie. 28 millions de francs d'autorisations de programme lui seront consacrés en 2001. En raison des retards liés à l'échec de la coopération avec la Grande-Bretagne, le premier bâtiment ne sera opérationnel au mieux que fin 2006 et le second mi-2008.

3. L'armée de l'Air

· Avions de combat

* Ce n'est qu'en 2005 qu'est prévue l'entrée en service du premier escadron opérationnel de Rafale de l'armée de l'Air, alors que le développement de l'avion a été lancé en 1989. Ces retards successifs se sont traduits par un renchérissement significatif du coût de développement du Rafale.

Au total, fin 2000, les Forces armées françaises disposent de 5 Rafale en tout et pour tout (pour la Marine), alors que le dossier de lancement du développement en 1989 portait sur 66 appareils.

* L'armée de l'Air prendra livraison en 2001 des cinq derniers Mirage 2000 D.

· Avions de transport.

* Livraison de 2 avions de transport Transall (rénovés).

Une commande de 50 avions de transport Airbus A400 M devrait être passée avant la fin de l'année 2000. Aucune autorisation de programme n'a, pour l'instant, été accordée pour la financer. L'hypothèse actuelle est celle d'un financement, pour moitié seulement, dans le collectif de fin d'année. Ceci n'est pas sans risques pour l'analyse qu'en feront nos partenaires.

Or cette commande est capitale. D'une part, parce que la flotte actuelle des 66 C 160 - Transall est excessivement usée. D'autre part, parce que la décision du gouvernement britannique actuel de choisir l'Airbus revêt une importance politique majeure dans le cadre européen, et que rien ne doit l'amener à se désolidariser de ce programme, comme il l'a fait sur d'autres par le passé.

· Missiles : l'armée de l'Air recevra, en 2001, livraison des 25 premiers missiles MICA212(*) destinés au Mirage 2000-5, et des 29 premiers missiles tactiques Apache anti-piste.

* 212. Missions d'interception de combat et d'auto-défense.