Allez au contenu, Allez à la navigation



 

EXPOSÉ GÉNÉRAL

CHAPITRE PREMIER :

LE CADRE MACRO-ÉCONOMIQUE ET JURIDIQUE

I. UNE DIMINUTION DE LA CROISSANCE ÉCONOMIQUE EN 2002 ET UN REBOND EN 2003 ?

Il existe actuellement un consensus selon lequel la croissance du PIB français en volume serait de l'ordre de 1,4 % en 2002 et 2,8 % en 2003, comme l'indique le tableau ci-après.

Principales prévisions de croissance du PIB (en volume) de la France en 2002 et 2003

 

Prévision de croissance

Organisme

2002

2003

Gouvernement

1,3*

-

Pour mémoire

   

Loi de finances initiale pour 2002

2,5 (2,25/2,75)

-

Prévisions du gouvernement au mois de mars 2002

1,5 (1,4/1,6)

-

Instituts

   

Insee

1,4

-

Conseil d'analyse économique

1,5

2,7

B.I.P.E.

1,7

2,7

Rexecode

1,3

2,4

O.F.C.E.

1,5

2,9

Caisse des Dépôts

1,0

2,1

Goldman Sachs

1,3

2,4

Organismes internationaux

   

OCDE

1,4

3

FMI

1,4

3

Commission européenne

1,6

2,8

Consensus Forecasts

1,4

2,8

* Selon le rapport sur l'évolution économique et budgétaire annexé au présent projet de loi de finances rectificative, les hypothèses économiques retenues pour l'élaboration de ce dernier sont celles qui l'ont été par l'audit de la situation des finances publiques.

Ainsi, la croissance du PIB, après avoir été en 2001 et 2002 inférieure à son rythme tendanciel de ces dernières années, serait de nouveau égale à celui-ci en 2003, comme l'indique le graphique ci-après.

Croissance du PIB (en volume) de la France

(en %)

Sources : Insee, projet de loi de finances rectificative (2002),
Consensus Forecasts (2003)

A. UNE DÉGRADATION DE L'ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL DEPUIS LA FIN DE L'ANNÉE 2000

1. L'augmentation du prix du pétrole

Tout d'abord, le prix du pétrole a atteint en septembre de l'année 2000 son maximum depuis 1991, comme l'indique le graphique ci-après :

Cours du pétrole

(prix du baril de Brent en dollars)

Source : FERI

2. Le ralentissement de l'économie américaine

Ensuite, l'économie américaine a connu un net ralentissement au cours de l'année 2000 et la reprise observée au début de l'année 2001 a été suivie d'une chute brutale de la croissance, qui a été nulle au dernier trimestre de l'année 2001, comme l'indique le graphique ci-après.

Croissance du PIB (en volume) aux Etats-Unis

(en % , par rapport au trimestre précédent)

Source : Bureau of Economic Analysis

3. La décélération de l'économie de la zone euro

Enfin, en partie à cause de ces deux phénomènes, la croissance de la zone euro a connu un ralentissement marqué au cours de l'année 2000, avant de devenir négative au quatrième trimestre de l'année 2001, comme l'indique le graphique ci-après.

Croissance du PIB (en volume) dans la zone euro

(en %, par rapport au trimestre précédent)

Source : Eurostat

En effet, l'atterrissage de l'économie des Etats-Unis a surpris par son ampleur et sa rapidité. Par ailleurs, une inflation plus forte qu'anticipée au sein de la zone euro a érodé le pouvoir d'achat des ménages, tout en réduisant la probabilité d'un assouplissement de la politique monétaire.