Allez au contenu, Allez à la navigation



Projet de loi relatif aux libertés des universités

 

B. DES DÉFIS À RELEVER

1. Le renforcement des moyens de financement des universités

a) Remettre à niveau la dépense annuelle par étudiant

Le problème de l'insuffisance des ressources affectées par notre pays à ses universités est aujourd'hui bien connu.

La France est le seul grand pays industrialisé qui dépense plus pour un lycéen que pour un étudiant. La dépense annuelle de l'État est de :

- 10 170 euros pour un lycéen ;

- 6 700 euros pour un étudiant à l'université ;

- 13 100 euros pour un étudiant en classe préparatoire.

La dépense par étudiant en France situe ainsi notre pays en 15e position sur 23 au sein de l'OCDE.

b) Diversifier les sources de financement

Il est urgent de remédier à cette situation et le seul recours au budget de l'État n'y suffira pas si l'on veut véritablement faire face aux besoins.

D'ores et déjà, les universités renforcent leurs relations avec le milieu économique, afin de conclure des contrats dans des domaines de la valorisation de la recherche, et parfois, de créer des chaires d'entreprise. Cette orientation devra nécessairement être confortée.

En outre, sera évoquée ci-après la question des frais de scolarité.