Allez au contenu, Allez à la navigation



Projet de loi autorisant l'approbation de la convention de partenariat pour la coopération culturelle et le développement entre le Gouvernement de la République française et le Gouvernement du Royaume du Maroc

 

B. LES RELATIONS ENTRE LA FRANCE ET LE MAROC SONT TRÈS ÉTROITES

La France et le Maroc entretiennent des relations anciennes et fortes d'amitié et de coopération. Ces relations privilégiées se développent aussi bien au niveau politique, qu'économique, culturel ou d'aide au développement.

1. Des relations politiques privilégiées

Les relations politiques, particulièrement étroites, sont marquées par la confiance et un dialogue dense et régulier.

Le Roi Mohammed VI avait choisi la France pour effectuer sa première visite d'Etat à l'étranger en mars 2000.

Le Président de la République Nicolas Sarkozy a fait de même en effectuant au Maroc sa première visite d'Etat depuis son élection du 22 au 24 octobre 2007.

Au niveau des chefs de gouvernement, les rencontres annuelles, mises en place depuis 1997 ont permis de rapprocher le dialogue politique avec le Maroc de celui que nous entretenons avec nos partenaires européens les plus proches.

2. La France est le premier partenaire commercial du Maroc

Avec des échanges commerciaux de 6,2 milliards d'euros en 2007, la France est le premier partenaire commercial du Maroc.

La France est le premier fournisseur du Maroc, ainsi que son premier client.

Les exportations françaises se sont élevées à 3,5 milliards d'euros en 2007, ce qui représente 16 % des importations marocaines.

Les exportations du Maroc vers la France ont été de 2,5 milliards d'euros en 2007 et ont représenté 28 % des exportations de ce pays.

Premier créancier public du Maroc (13 % du total des créances), la France détient également la place de premier investisseur étranger. Les investissements directs s'élèvent en moyenne à 1,18 milliards d'euros par an, soit 56,7 % du total des investissements reçus par le Maroc.

La France est aussi le premier pays d'origine des transferts des Marocains résidant à l'étranger avec un montant de 1,9 milliard d'euros en 2006, soit 43 % du total des transferts des Marocains résidant à l'étranger.

Les entreprises françaises comptent près de 500 filiales au Maroc, employant plus de 114 000 personnes. Il convient d'y ajouter de nombreuses sociétés marocaines dirigées par des entrepreneurs français ou à capitaux français.

La visite d'Etat au Maroc du Président de la République Nicolas Sarkozy en octobre dernier a été marquée par la signature de plusieurs contrats commerciaux, dont la construction d'une ligne de train à grande vitesse au Maroc.

3. Le Maroc est le premier partenaire de la France en matière d'action culturelle et d'aide au développement

Le Maroc est le premier partenaire de la France en matière d'action culturelle et d'aide au développement.

Le Maroc est un pays fortement francophone et francophile. La langue française dispose du statut de « langue étrangère privilégiée ». Elle joue un rôle très important comme langue de la formation professionnelle, de l'accès à la connaissance et comme langue de travail au sein de l'entreprise.

Le réseau d'établissements scolaires d'enseignement français à l'étranger est le plus important au monde. Il comporte 28 établissements, dont 23 établissements de l'Agence pour l'enseignement français à l'étranger, accueillant plus de 25 000 élèves, dont une majorité de nationalité marocaine.

Le réseau culturel français de compose de 9 instituts, 5 annexes et 3 Alliances françaises.

Les étudiants marocains dans les universités françaises, au nombre de 30 000 constituent le premier contingent d'étudiants étrangers en France.

En matière audiovisuelle, la chaîne franco-marocaine « Médi 1 Sat » fait l'objet d'un soutien du ministère des Affaires étrangères et européennes.

En matière de coopération, la France est le premier bailleur de fonds bilatéral du Maroc, avec une aide publique au développement bilatérale annuelle moyenne de 188 millions de dollars pour la période 2001-2005.

Le Maroc est l'un des premiers bénéficiaires de l'Agence française de développement (AFD), avec environ 1,05 milliard d'euros d'engagements nets cumulés et plus de 100 millions d'euros en moyenne par an.

Les interventions de l'AFD portent principalement sur l'éducation et la formation professionnelle, les secteurs de l'eau et l'assainissement, les infrastructures de base et le soutien du secteur productif, notamment les PME.

En 2006, l'aide bilatérale de la France a représenté 220 millions d'euros, soit 53 % du total des aides bilatérales versées par les pays de l'OCDE.

La contribution totale de la France, y compris par le biais d'organisations internationales, comme l'Union européenne, est de 270 millions d'euros, soit 40 % de l'aide de l'OCDE.

Enfin, rappelons que les liens humains entre le Maroc et la France sont très denses.

Plus de 800 000 Marocains - dont 350 000 binationaux - vivent et travaillent en France, tandis que la présence française permanente au Maroc se situe entre 50 000 et 70 000 personnes.

En outre, près de 1,5 million de touristes français visitent chaque année le Maroc.