Allez au contenu, Allez à la navigation



Projet de loi de finances pour 1996

 

B. LA PLACE DE L'AUDIOVISUEL FRANÇAIS

Au regard de la taille des géants du secteur de la communication, les opérateurs audiovisuels français sont faibles.

En 1993, la première entreprise française, Canal+, arrivait, en effet, au 31ème rang mondial.

Les vingt premières entreprises mondiales du secteur de la communication audiovisuelle et les entreprises françaises en 1993

(En millions de dollars)

Source : IDATE

(1) Time Warner Entertainment regroupe les activités câble, Time Warner, la presse, l'édition et l'édition musicale.

Lorsque l'on considère les groupes de communication, la situation est, en revanche, meilleure.

Annoncée le 26 octobre 1995, la décision d'ALCATEL, premier groupe mondial du secteur des télécommunications, de s'allier à HAVAS fait, en effet, de ce dernier le cinquième groupe mondial de communication, avec un chiffre d'affaires évalué à 9 milliards de dollars, derrière TIME WARNER - TURNER, WALT DISNEY - ABC, BERTELSMAN (14,7 milliards de dollars) et MURDOCH (9,3 milliards de dollars).

L'acquisition du pôle presse de la Générale Occidentale, filiale du groupe d'ALCATEL ALSTHOM, par CEP Communication, filiale du groupe HAVAS, permet à celui-ci de renforcer son chiffre d'affaires de 37,7 milliards de francs en 1994 à 45 milliards en 1995.

Il faut souhaiter que cette alliance de bon augure préfigure la constitution d'entités capables de bâtir une industrie de programmes, chargée d'alimenter les diffuseurs.

Ce rapprochement logique entre deux groupes, qui se sont développés l'un sur le « contenu », l'autre sur le « contenant », selon le modèle de ceux qui ont été réalisés dernièrement aux États-Unis entre câblo-opérateurs et diffuseurs ou éditeurs, anticipe les transformations du secteur de la communication à travers les techniques numériques.

HAVAS, fortement rentable en 1994 (936 millions de francs de bénéfices), est un groupe multimédia présent dans le domaine publicitaire (EURO-RSCG), la régie multimédia (IP), la presse et l'édition (CEP et Groupe de la Cité), l'affichage et la presse gratuite (Avenir HAVAS Média), la télévision (Canal+ et la CLT). Cette opération permet à ce groupe d'acquérir une taille critique pour en faire un groupe de communication aux dimensions mondiales, s'il trouve un partenaire international puissant permettant de fédérer les activités du groupe autour d'un pôle multimédia.