Allez au contenu, Allez à la navigation



Projet de loi de finances pour 1996

 

V. LA PRIVATISATION DE RMC

A. DES RÉSULTATS FINANCIERS INQUIÉTANTS

1. L'exercice 1993/1994

Pour la troisième année consécutive, le résultat après opérations financières et exceptionnelles s'est établi en déficit avec 11,3 millions de francs, alors qu'une perte de 32,1 millions de francs était attendue. En 1992-1993, le déficit avait été de 96,2 millions de francs.

Le chiffre d'affaires s'est élevé à 327,3 millions de francs pour un budget de 346,3 millions de francs, soit une moins value de 19 millions de francs. Cette différence est, notamment, due au chiffre d'affaires des produits de fonctionnement pour - 2,7 millions de francs, à celui des échanges marchandises pour - 8,4 millions de francs et à celui des prestations à des tiers pour - 9,4 millions de francs.

Le chiffre d'affaires de la station RMC a été inférieur de 9,2 millions de francs à la prévision.

Les charges se sont établies à 352,8 millions de francs, contre une prévision de 360,9 millions de francs (-11,6 %).

Les ressources réalisées (325,7 millions de francs) ont été inférieures de 14 % aux prévisions (346,3 millions de francs).

2. L'exercice 1994/1995

Pour cet exercice, le nouveau périmètre de RMC tient compte de l'apport partiel d'actifs à MONTE-CARLO RADIODIFFUSION.

Les chiffres d'affaires liés à TWR, à RADIO RIVIERA, à RADIO CLASSIQUE, à la diffusion de RADIO NOSTALGIE sur les fréquences monégasques, ainsi que les charges des centres émetteurs de Roumoules, La Madone et Fontbonne, ont été transférés de RMC à MCR et les projets de contrats de prestations inter-sociétés ont été pris en compte.

Selon les prévisions établies à l'automne 1994, le résultat d'exploitation laisserait prévoir, en 1994-1995, une perte de 42,2 millions de francs et le résultat de l'exercice, un déficit de 56,3 millions de francs, pour un chiffre d'affaires de 307,3 millions de francs, dont 235 millions de francs pour la station RMC, soit une légère progression par rapport à l'exercice précédent (232,8 millions de francs).

La situation budgétaire au 30 juin 1995 demeurait toutefois très inquiétante.

Le résultat d'exploitation des neuf premiers mois de l'exercice (10 octobre 1994-30 juin 1995) fait, en effet, apparaître une perte de 55,5 millions de francs -alors que les prévisions budgétaires avaient admis un déficit de 23,3 millions de francs-.

Cette dégradation provient essentiellement du faible niveau du chiffre d'affaires de la station RMC sur la période ; il est en recul de 23,3 millions de francs par rapport aux prévisions (160,9 millions de francs réalisés pour 184,2 millions de francs prévus).

Grâce à la vente de l'immeuble qui abrite la station sur le territoire de la Principauté de Monaco, pour 300,8 millions de francs, le résultat exceptionnel s'élève à 287,7 millions de francs et le résultat provisoire de l'exercice à 235,1 millions de francs, alors qu'un déficit de 34,4 millions de francs était attendu.

Au 30 septembre 1995, le déficit cumulé de RMC s'élevait à 100 millions de francs.