Vous êtes ici : Rapports > Rapports d'information




Retour Sommaire Suite

B. LA POLITIQUE DU GOUVERNEMENT

Dans son discours de politique générale du 19 juin 1997, le Premier ministre a mis en avant "l'impératif de solidarité" à l'égard des pays désireux de s'engager dans la voie d'un "développement durable et démocratique". Il a également indiqué que l'Afrique, avec laquelle nous unissent des "liens anciens, profonds et confiants", conserverait une priorité marquée tout en demandant que soient définies les conditions d'un "nouveau partenariat" avec les Etats concernés. Enfin, il a clairement indiqué que, tout en revendiquant une identité propre, notre action devrait mieux s'intégrer dans le dispositif général de l'aide au développement et prendre en considération la dimension européenne.

Sur la base de ces principes, une circulaire du secrétaire d'Etat à la coopération a été prise en juillet dernier, précisant les orientations que le gouvernement entend donner à sa politique de la coopération, notamment en ce qui concerne les opérations bénéficiant du soutien financier du FAC. Ces orientations sont les suivantes :

1. "Une nouvelle alliance"

Prenant en considération, d'une part, la diminution des besoins budgétaires des pays du champ, liée à l'amélioration de la situation dans la zone franc et dans la plupart des autres pays du continent et, d'autre part, les volontés de changement des nouvelles élites africaines, le gouvernement entend promouvoir "une nouvelle alliance, dénuée de complexes et fondée sur un dialogue responsable, avec les élites émergentes".

2. Les axes stratégiques de développement

Six axes stratégiques ont été définis afin de servir de "socle" à l'action de coopération pour les trois années à venir.

a) Le parachèvement de l'Etat de droit

Dans cette perspective, le gouvernement entend contribuer à "la remise en ordre des systèmes judiciaires" et à "la modernisation du droit des affaires". Dans le domaine de la justice, il entend "rechercher toutes les formes d'intervention qui peuvent rapprocher la justice des citoyens et offrir à ceux-ci l'information que leur fait défaut". Une attention particulière devrait être accordée à la lutte contre le trafic de drogue qui constitue un fléau grandissant en Afrique.

Retour Sommaire Suite



Haut de page
Actualités | Travaux Parlementaires | Vos Sénateurs | Europe et International | Connaître le Sénat | Recherche
Liste de diffusion | RSS | Contacts | Recrutement | Plan | Librairie | FAQ | Mentions légales | Accessibilité | Liens | Ameli