Allez au contenu, Allez à la navigation



Les hélicoptères de l'armée de terre : situation et perspectives

 

B. UN PARC DE MATÉRIELS DÉJÀ ANCIEN

Indépendamment d'un quinzaine d'avions de liaison2(*), l'ALAT se compose essentiellement des hélicoptères de l'armée de terre, au nombre de 409 appareils actuellement.

Elle regroupe 70% des hélicoptères en dotation dans l'armée française, le restant se répartissant entre l'armée de l'air (86 hélicoptères en 2001, notamment pour des missions de surveillance de l'espace aérien et de recherche et sauvetage au combat), de la Marine (55 appareils en 2001, pour la lutte anti-sous-marine et le sauvetage en mer) et la gendarmerie (42 appareils en 2001, pour le sauvetage et les interventions)3(*).

Les hélicoptères de l'ALAT se répartissent en deux grands sous-ensembles, les hélicoptères de combat et les hélicoptères de transport. L'une des caractéristiques de ce parc est son vieillissement, les hélicoptères les plus récents ayant été livrés il y a une quinzaine d'années alors que les plus anciens atteignent près de trente ans de service.

1. Les hélicoptères de combat : la Gazelle

Les hélicoptères de combat représentent les deux-tiers du parc, avec 265 appareils en service.

L'ensemble du parc est composé de Gazelle, appareil construit par Eurocopter et doté d'un moteur à turbine Astazou de Turboméca, qui peut voler à 240 km/h à une altitude de 4000 m avec une autonomie de 3 h 45. Cet hélicoptère équipe également une quarantaine d'armées étrangères, en particulier l'armée britannique.

Les première Gazelle sont entrées en service dans l'armée de terre en 1973 (1979 pour la Gazelle Hot). L'âge moyen du parc Gazelle est de 25 ans.

La Gazelle se décline en plusieurs versions.

Les versions principales sont dédiées à la fonction « feu ». Il s'agit :

- de la Gazelle SA 341 Canon, développée pour des missions d'appui- protection ; grâce aux jumelles de vision nocturne, elle peut tirer de jour comme de nuit 240 obus de 20 mm ;

- de la Gazelle Mistral, développée pour des missions de combat anti-hélicoptère ; elle est équipée de 4 missiles Mistral de type « tire et oublie » qui peuvent être mis en oeuvre sans quitter la cible des yeux, grâce à un viseur tête haute ;

- de la Gazelle Hot, développée pour des missions de combat air-sol contre des véhicules blindés, des postes de commandement, des dépôts logistiques ou des ouvrages d'infrastructure ; elle est équipée de 4 missiles filo-guidés Hot pouvant engager leur cible à 4000 m de distance ; ces appareils ont également été progressivement dotés de la caméra Viviane qui permet le tir de nuit.

Les autres fonctions assurées par les Gazelle sont :

- la fonction « reconnaissance », confiée à la Gazelle SA 341 équipée du viseur Viviane pour le recueil de l'information de nuit,

- la fonction « commandement », remplie par la Gazelle SA 342 BiHF.

* 2 8 TBM 700, 2 Caravan II, 5 Pilatus essentiellement utilisés pour des missions d'appui au commandement.

* 3 La Marine dispose de 32 Lynx pour la lutte anti-sous-marine, de 15 Dauphin et 8 Super Frelon ; la gendarmerie compte 30 Ecureuil et 12 Alouette III ; l'armée de l'air compte 48 hélicoptères légers (4 Ecureuil, 3 Alouette III et 41 Fennec), ainsi que 28 Puma, 7 Super Puma et 3 Cougar.