Allez au contenu, Allez à la navigation



Flotte aérienne de la sécurité civile

 

C. LA FLOTTE D'AVIONS : UN DISPOSITIF COMPLET DE LUTTE

La flotte est initialement conçue pour les feux de forêts. Elle est basée à Marignane, même si, pendant la période de feux, des détachements sont mis en place en Corse, à Carcassonne et à Cannes.

Les sollicitations variables, selon les saisons feux, des moyens nationaux (70 demandes de concours en 2003, 40 en 2005), ne sont pas sans causer des difficultés d'arbitrage, la flotte d'avions bombardiers d'eau ayant été configurée pour faire face au risque en zone Sud. Ainsi, en raison du plus grand risque présenté par le massif landais au printemps, la nécessité de pouvoir intervenir rapidement sur feu nécessite, pour que la mise en oeuvre de moyens aériens sur la zone soit optimisée, un prépositionnement à Mérignac. La DDSC n'est pas favorable à cette éventualité. Elle met en exergue le gain de temps, dans les délais d'intervention, apporté par le Dash qui pourrait se rendre sur ces lieux en une heure depuis la base de Marignane.

Les moyens de la base avions de la sécurité civile (BASC) font partie de l'administration centrale du ministère de l'intérieur. Ils sont mis en oeuvre sur décision du représentant de l'Etat.

1. Les 26 avions de la flotte

La flotte est composée de 26 avions. Les bombardiers d'eau, au nombre de 23 rassemblent 11 Canadair CL 415, bombardiers d'eau amphibies, qui emportent jusqu'à 6 tonnes d'eau et dont les premiers ont été acquis par la France en 1995. La BASC dispose également de 10 Trackers, bombardiers d'eau terrestres, achetés dans les années 1980, emportant 3 tonnes d'eau ou de produits retardants et 2 Dash, avions mixtes pouvant effectuer des missions de bombardement d'eau en saison feu et des missions de liaison en saison hivernale, acquis en 2004 et 2005. Enfin cette flotte est complétée par 3 avions Beechcraft qui servent à des liaisons diverses.

Pour le fonctionnement de l'ensemble de sa flotte aérienne la BASC dispose de 90 pilotes.

Les principales caractéristiques du Tracker

Le Tracker peut franchir 1.600 km à la vitesse de 400 km/h. Il emporte 3,2 tonnes de produits retardant.

Avion de conception ancienne, initialement destiné aux armées, les Trackers auraient dû être retirés du service en 2008. Un programme de révision technique de grande ampleur a cependant été lancé afin de les maintenir en activité jusqu'en 2020.

A l'issue de la saison des feux 2006, un Tracker sera retiré du service, ce qui ramènera le nombre d'appareils à 9 unités.

Deux appareils ont été détruits en 2005, le ministère de l'intérieur a choisi de les remplacer par un seul avion de type « Dash »

Avion Tracker

Source : direction de la défense et de la sécurité civile (DDSC)

Les principales caractéristiques du Dash

Les 2 Dash acquis en 2005 par le ministère de l'intérieur peuvent franchir 1.800 km à la vitesse de 600 km/h, et emporter jusqu'à 10 tonnes de produits retardant.

Avion polyvalent, le Dash peut également servir au transport, et est en phase de test par l'UIISC 7 de Brignolles pour la projection. Il peut ainsi transporter 64 personnes et 9 tonnes de fret.

L'introduction du Dash comme moyen de lutte contre les incendies a soulevé une polémique avec les pilotes (voir infra).

Avion Dash 8 Q 400 MR

Source : direction de la défense et de la sécurité civile (DDSC)

1.

Les principales caractéristiques du Beechcraft

Les 3 Beechcraft assurent des missions de surveillance et de liaison.

Ils peuvent franchir 1.500 km à la vitesse de 500 km/h.

Avion Beechcraft King 200

Source : direction de la défense et de la sécurité civile (DDSC)

Les principales caractéristiques du Canadair

Conçu par l'industriel canadien Bombardier, le Canadair est le plus connu des avions de lutte contre les incendies. Il a la capacité de voler 1.400 km à la vitesse de 350 km/h.

La première livraison d'un Canadair de type « CL-215 » a été réalisée en 1969. Les ventes ont atteint 125 unités, avant son remplacement par la version « CL 415 », plus performante, en 1989.

La France dispose, en 2006, de 11 Canadair, tous de modèle « CL 415 », modèles acquis à partir de 1995.

8 pays dans le monde utilisent des Canadair, la première utilisation ayant été faite au Québec.

La version « CL 415 », en service en France, est capable de recueillir 6 tonnes d'eau en 12 secondes, en effleurant un plan d'eau sur 1.500 mètres. Le largage peut se faire en plusieurs passages.

Un douzième Canadair sera livré pour la saison des feux 2007, permettant ainsi d'appliquer la stratégie de lutte contre les incendies, qui suppose l'utilisation d'une « noria » de 4 appareils attaquant simultanément un incendie.

Canadair CL 415