Allez au contenu, Allez à la navigation



L'avenir de la filière agricole à l'horizon 2050

 

5. Food system of the future

Danone, Nestlé et Unilever sont les fondateurs, en 2002 de Sustainable agriculture initiative platform (SAI platform): « A food industry platform to support the development and communicate about sustainable agriculture, involving all stakeholders of the food chain » (une plateforme pour promouvoir le développement et communiquer sur l'agriculture durable, impliquant toutes les parties prenantes de la chaîne alimentaire).

Il faut prendre conscience de ces mouvements planétaires : des agriculteurs attachés à un territoire qui, par leurs coopératives, vont atteindre un consommateur final, autre part dans le monde ; des industries multinationales, pressées par les consommateurs pour s'assurer d'un lien vital concernant leur nourriture qui vient d'une agriculture forcément très localisée.

Hans Jöhr, directeur de l'agriculture de Nestlé, a été élu président de SAI platform lors de l'assemblée générale d'avril qui s'est tenue à Bruxelles. En juin dernier, au congrès annuel de l'International food and agribusiness management association (IAMA) à Buenos Aires, il a indiqué : « Le défi d'aujourd'hui est de briser le lien entre la croissance économique et son impact négatif sur l'environnement : il y a des limites claires à la capacité de la terre ». Or, si la nourriture est essentielle à la vie, combien de consommateurs savent comment cela a été cultivé, transformé, transporté et distribué ? Pour que tous dans le monde puissent satisfaire ces besoins vitaux sans compromettre les générations futures, que devons-nous exiger du système alimentaire ?

Et Hans Jöhr d'ajouter: « The food industry relies on the long-term supply of safe, quality and regulatory compliant agricultural materials meeting specific requirement on finished goods and consumer preferences. Elaborated crop specific guidelines, tested good agricultural practices and verified minimum standards enable farmers to produce under above mentioned conditions their raw materials for the food value chain. SAI Platform's approach is fully compatible with shifting customers and consumer's aspirations and legislative frameworks. Maintaining robust supply chain leads also to future prosperity building. (...). Sustainable businesses will increasingly define their success not only by their short-term profitability but also by their ability to predict and meet consumer expectations and deliver social, economic and environmental well-being. Companies that anticipate this trend and develop and market «dematerialized» products and services will have an additional selling argument. (...). I invite you to reflect and add more thoughts and opinions on the «future of the food system» subject matter »4(*).

L'agriculture et les agricultures, après avoir été fortement marquées par les politiques agricoles des pays développés, seront-elles à l'avenir davantage conduites par les industriels de la transformation ? Qui ne chercheraient dans l'agriculture durable qu'un simple argument de vente ? Qu'un sous-système asservi du food system ?

Penser l'agriculture autrement. Penser les agricultures autrement. Avec les préoccupations générales concernant le globe terrestre et le monde des hommes. Avec les préoccupations parfois très locales des acteurs de la transformation et de la distribution. Alors que l'ensemble est devenu un système complexe, réticulé à l'infini, dans lequel chacun des acteurs doit malgré tout pouvoir dire ce qu'il veut comme agriculture, sous peine de se retrouver sans stratégie, sans volonté, sans politique et sans avenir.

* 4 « L'industrie agroalimentaire repose sur la fourniture à long terme de produits sains, qui respectent des normes règlementaires et de qualité, ces produits correspondant eux-mêmes aux exigences spécifiques relatives aux produits finis, et aux attentes des consommateurs. La définition de pratiques spécifiques et complexes pour chaque culture, de bonnes pratiques agricoles et de standards minimum dont l'application est contrôlée permet aux agriculteurs de fournir à la chaîne alimentaire leurs produits bruts aux conditions définies ci-dessus. L'approche de la plateforme SAI est parfaitement compatible avec la volatilité de la consommation, les goûts des consommateurs et le cadre législatif. Le fait de construire une chaîne d'approvisionnement solide permet également d'accroître les gains à long terme (...) De façon croissante, les entreprises durables baseront leur réussite, non pas seulement sur la rentabilité à court terme, mais aussi sur leurs capacités à anticiper et à satisfaire les attentes des consommateurs et à contribuer au bien-être social, économique et environnemental. Les entreprises qui anticipent cette évolution et qui développent et mettent sur le marché des produits et services « dématérialisés » disposeront d'un argument de vente supplémentaire (...) Je vous invite à développer la réflexion et le débat sur le thème de l'avenir du système alimentaire ».