Allez au contenu, Allez à la navigation



Le nouvel « âge d'or » des fonds souverains au Moyen-Orient

 

C. L'HÉTÉROGÉNÉITÉ DE LA RÉPARTITION DES MATIÈRES PREMIÈRES

1. Une grande disparité dans les réserves pétrolières

L'Arabie Saoudite est la première puissance pétrolière mondiale en termes de production, avec la Russie, (13 % de la production) et le premier exportateur de brut (20 % des échanges internationaux) avec une capacité de production de 11,3 millions de barils par jour en 20075(*) pour un volume effectivement produit de 9 millions de barils. Ses réserves prouvées, les plus importantes au monde, sont estimées à 264 milliards de barils, soit près du quart du total mondial. Selon certaines sources, et même si de telles estimations doivent être maniées avec précaution, ses réserves potentielles seraient deux fois supérieures.

Le Royaume de Bahreïn a, pour sa part, une capacité de production de seulement 0,182 million de barils par jour. Il dépend donc pour son approvisionnement d'accords privilégiés avec l'Arabie Saoudite qui le fournit en brut à prix coûtant ou à titre gracieux.

Les EAU, qui possèdent un peu moins de 10 % des réserves mondiales de pétrole (avec environ 98 milliards de barils), produisent 2,8 millions de barils par jour (cela représente 8 % de la production de l'OPEP, assurée à hauteur de 87 % par le seul émirat d'Abou Dabi) et l'objectif est de porter cette production à 4 millions de barils par jour.

Réserves pétrolières et ratio réserves/production en 2003

Source : BP Stats review 2004

Tableau des réserves de pétrole au Moyen-Orient en 2005

 

Réserves

(en milliards de barils)

Pourcentage des réserves mondiales

(en %)

Rang

Royaume d'Arabie Saoudite

264,21

23

1

Iran

136,27

11,8

2

Irak

115

9,97

3

Koweït

101,5

8,8

4

Fédération des Emirats arabes unis

97,8

8,47

5

Moyen-Orient

742,69

64,36

-

Monde

1153,96

100

-

Source : ministère des affaires étrangères

Source : ministère des affaires étrangères

Comme l'ont fait remarquer à votre délégation un certain nombre d'interlocuteurs rencontrés, ces disparités apparaissent de manière encore plus frappante à l'examen du ratio du nombre de barils produits rapporté à la population dudit pays.

2. L'inégale répartition de la détention des autres matières premières

L'Arabie Saoudite dispose également de réserves de gaz, les quatrièmes mondiales en terme de volume (6,9 milliards de m3) devant celles des EAU (5ème rang mondial), non exploitées à ce jour, mais aussi de phosphate, de bauxite ainsi que du fer, du cuivre, de l'or, de l'argent et d'autres matériaux rares.

Ces richesses, s'agissant de l'Arabie Saoudite, sont cependant localisées dans des régions périphériques, ce qui crée des difficultés potentielles d'exploitation.

Tableau des réserves de gaz au Moyen-Orient en 2005

 

Réserves
(en milliards de m3)

Pourcentage des réserves mondiales
(en %)

Rang

Iran

27,580

15,3

2

Qatar

25,78

14,3

3

Royaume d'Arabie Saoudite

6,9

3,83

4

Fédération des Emirats arabes unis

6,06

3,36

5

Moyen-Orient

72,98

40,49

-

Monde

180,24

100

-

Source : ministère des affaires étrangères

* 5 Selon certains interlocuteurs rencontrés par votre délégation, elle pourrait atteindre 15 millions de barils par jour d'ici 2015.