Allez au contenu, Allez à la navigation



Le nouvel « âge d'or » des fonds souverains au Moyen-Orient

 

2. Une volonté de montée en puissance sur la scène internationale

Les attentats du 11 septembre 2001 ont placé l'Arabie Saoudite dans une situation difficile, en raison, principalement, de la nationalité d'origine d'Oussama Bin Laden et des questions posées sur le financement des organisations terroristes, Al-Qaeda en tête. Ce financement est soupçonné s'opérer par la voie d'associations caritatives islamiques, qui perçoivent légalement la Zakat, donation charitable constituant un des cinq piliers de l'Islam.

Ayant perçu la nécessité de « recrédibiliser » son image internationale, le Royaume s'est lancé dans ce que d'aucuns considèrent comme un « activisme diplomatique ». Les nombreux contacts de haut niveau qu'a pu avoir votre délégation ont amplement confirmé cet état de fait. Cette montée en puissance de la diplomatie saoudienne est ainsi illustrée par le Sommet arabe de Riyad (29-30 mars 2007), précédant de quelques jours seulement le déplacement de votre délégation, au cours duquel l'Arabie Saoudite est apparue comme le seul pays en mesure d'assumer un leadership arabe.