Allez au contenu, Allez à la navigation



Risques chimiques au quotidien : éthers de glycol et polluants de l'air intérieur. Quelle expertise pour notre santé ? Compte-rendu des auditions (tome 2)

 

COLLECTIF ETHERS DE GLYCOL

M. Arnaud de BROCA, Association des accidentés de la vie (FNATH)
Mme Nicole RAYNAL, Fédération des mutuelles de France (FMF)
Mme Fatima KARTOUT, Fédération nationale de la mutualité française (FNMF)
M. Jean-Michel DAIRE, délégué syndical CFDT à IBM Corbeil
Dr. Jean-Claude GUIRAUD, Syndicat national des professionnels de la médecine du travail (SNPMT)

L'Association des victimes des éthers de glycol (AVEG) et la Ligue nationale contre le cancer (LNCC) n'étaient pas représentées

(14 décembre 2005)

M. Arnaud de BROCA a indiqué que le collectif éthers de glycol regroupant des associations de victimes, des organisations syndicales et des mutuelles se préoccupait surtout de l'utilisation des éthers de glycol dans le milieu du travail mais qu'il entretenait des relations avec « UFC - Que choisir ? » en ce qui concerne les expositions des usagers aux éthers de glycol. Ce collectif a pour objectif de faire interdire les éthers de glycol de la série E et de ne pas en accepter l'usage contrôlé. A cette fin, la FNATH avait adressé une lettre au président de l'Assemblée nationale M. Jean-Louis DEBRE demandant la saisine de l'OPECST.

Le Dr. Jean-Claude GUIRAUD a relevé qu'il était illogique d'interdire les éthers de glycol en milieu domestique et de ne pas étendre cette interdiction au milieu de travail. Il a déploré le désert des études épidémiologiques du milieu de travail, c'est-à-dire non pas dans les unités de production d'éthers de glycol mais dans les métiers qui les utilisent : sérigraphie, peinture à l'eau, peinture en bâtiment, mécanique, microélectronique, etc.

A propos d'IBM, M.Jean-Michel DAIRE a indiqué que l'emploi des éthers de glycol y avait été abandonné en 1993-1994 à la suite du lancement d'une alerte par la revue Science et vie. A cette époque, IBM avait refusé toute enquête épidémiologique, rendant également toute enquête spontanée difficile. En effet, il n'y avait pas d'accès possible à la liste des personnels et il était difficile de reconstituer le passé des salariés de cette usine - qui n'appartient d'ailleurs plus à IBM aujourd'hui.

Le Dr. Jean-Claude GUIRAUD a noté que la sécurité du travail faisait le maximum pour protéger du produit mais que le recours aux éthers de glycol demeure un problème de choix des procédés par l'entreprise.

Face à cela, la médecine du travail se trouve comme assise entre deux chaises, tant et si bien que jusqu'en 1993 les éthers de glycol étaient utilisés par IBM sans que les salariés le sachent et cette information n'a été réellement diffusée que quelques années après la fin de l'utilisation des éthers de glycol. A cet égard, le Dr. Jean-Claude GUIRAUD a déploré le rôle de barrage joué par l'INRS comme le fait que les médecins du travail n'aient pas été informés non plus.

Mme Nicole RAYNAL a déploré que les salariés ne soient pas informés des dangers des produits qu'ils emploient, notamment dans le secteur de la parfumerie.

M Jean-Michel DAIRE a indiqué avoir recueilli chez IBM des témoignages ayant abouti à sélectionner neuf dossiers de pathologies multifonctionnelles (cancer des os et cancer des testicules attribuables aux éthers de glycol). Il a précisé que le procès contre IBM allait démarrer en février 2006 et qu'une enquête sur IBM était en cours aux Etats-Unis d'Amérique.

Interrogé sur le cas de Mme Claire NAUD, qui a inspiré la fiction télévisée « Lucille et le petit prince », M. Arnaud de BROCA a précisé que cette personne travaillait dans une entreprise de sérigraphie et que, dans le cadre de l'instance judiciaire initiée par elle, une expertise était en cours actuellement, aucune date n'étant encore fixée pour la suite de la procédure. Il a précisé que Mme Claire NAUD faisait partie des fondateurs de l'AVEG.

M. Arnaud de BROCA a remis à l'OPECST la charte du collectif éthers de glycol élaborée en 2001. Il a ensuite relevé des contradictions entre certaines études, insisté sur la nécessité d'obtenir des réparations pour les victimes et pour leurs enfants, et observé que la prise de conscience collective du danger des éthers de glycol avait progressé, y compris au sein du gouvernement. Il a noté que la lenteur des recherches menées sur les éthers de glycol constituait une raison supplémentaire d'interdire ces produits.

Mme Nicole RAYNAL s'est interrogée sur un lien éventuel entre les éthers de glycol et le cancer du sein. Elle a rappelé la tenue d'une table ronde, le 30 avril 2003, au cours de laquelle M. Luc MULTIGNER, chercheur à l'INSERM, avait critiqué les orientations de la recherche publique en présence de M. Marcel GOLDBERG qui a réfuté le lien entre les éthers de glycol et le cancer des testicules. Il a également rappelé les nuisances causées par les poussières de bois.

Mme Nicole RAYNAL a insisté sur l'importance de la fixation de valeurs limites, l'amiante ayant montré qu'il pouvait ne pas y avoir de seuil. Elle a souhaité que les recherches soient menées en priorité sur le milieu du travail plutôt que sur l'habitat, le temps passé au travail étant supérieur à celui passé au domicile.

En conclusion, le Dr Jean-Claude GUIRAUD a déploré que les solvants soient mentionnés comme des produits dangereux et pas les éthers de glycol, et a souligné que l'existence de maladies professionnelles était difficile à faire émerger.

Documents de référence :

- Invitation à une conférence de presse « Prendre enfin les mesures de prévention qui s'imposent », Mutualité Française, Mutuelles de France, FNATH, CGT, CFDT, 5 décembre 2000

- « L'avis de la commission de la sécurité des consommateurs (CSC) », novembre 2000

- Lettre du Collectif Ethers de glycol à Mme Elisabeth GUIGOU, ministre de l'Emploi et de la solidarité, 21 décembre 2000

- Lettre du Collectif Ethers de glycol à Mme Elisabeth GUIGOU, ministre de l'Emploi et de la solidarité, 5 avril 2001

- Lettre du Collectif Ethers de glycol à Mme Elisabeth GUIGOU, ministre de l'Emploi et de la solidarité, 25 juillet 2001

- Lettre du Collectif Ethers de glycol à M. Bernard KOUCHNER, ministre délégué à la Santé, 25 juillet 2001

- Lettre du Collectif Ethers de glycol à Mme Elisabeth GUIGOU, ministre de l'Emploi et de la solidarité, 12 décembre 2001

- « Déclaration finale du Collectif Ethers de glycol », 11 février 2002

- « Ethers de glycol : des avancées insuffisantes pour une protection réelle des travailleurs ! », communiqué de presse, 14 février 2002

- Lettre du Collectif Ethers de glycol à M. Jean-François MATTEI, ministre de la Santé, de la famille et des personnes handicapées, 16 juillet 2002

- Lettre du Collectif Ethers de glycol à M. François FILLON, ministre des Affaires sociales, du travail et de la solidarité la Santé, 16 juillet 2002

- Lettre du Collectif Ethers de glycol à M. Jean-Pierre RAFFARIN, Premier ministre, 17 décembre 2002

- « Charte du collectif  Ethers de glycol », novembre 2003

- « Ethers de glycol : encore des mesures qui s'arrêtent à la porte des entreprises ! », communiqué de presse, 18 novembre 2003

- « Ethers de glycol : saisine de l'Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques suite à une demande de la FNATH », communiqué de presse, 16 décembre 2004

- « Mise au point du Collectif Ethers de glycol », communiqué de presse, 12 janvier 2004

- Lettre du Secrétaire général de l'Association des accidentés de la vie (FNATH) à M. Jean-Louis DEBRÉ, président de l'Assemblée nationale, 29 octobre 2004

- « Risques liés aux éthers de glycol : état des lieux », André CICOLELLA, 2004

- Invitation du Collectif « Ethers de glycol » à une conférence de presse pour faire le point sur ce dossier de santé publique à l'occasion du premier procès d'une victime d'exposition professionnelle à des éthers de glycol, 3 janvier 2005

- « Les éthers de glycol : une toxicité connue depuis près de 20 ans »

- « La réglementation européenne »

- « Les expositions professionnelles aux éthers de glycol d'après le rapport d'expertise collective de l'INSERM « Ethers de glycol : quels risques pour la santé ? Synthèse et recommandations » 

- « Le principe de précaution ne doit pas s'arrêter à la porte des entreprises », FNATH, FNMF, CGT et autres