Allez au contenu, Allez à la navigation

Pour une sûreté de l'aviation civile efficace et efficiente

12 octobre 2016 : Pour une sûreté de l'aviation civile efficace et efficiente ( rapport d'information )

C. UNE TENTATIVE DE SYNTHÈSE, LA « DÉFENSE EN PROFONDEUR »

Pour renforcer l'imperméabilité du système de sûreté du transport aérien français, la DGAC promeut le concept de « défense en profondeur ».

Selon elle, « ce concept implique la mise en place de nombreuses lignes de défense, cohérentes mais indépendantes entre elles, dont l'efficacité ne peut être évaluée par le test d'une seule barrière mais bien de l'ensemble du système : aucune des mesures s'inscrivant dans le concept de défense en profondeur ne peut garantir à elle seule la mise en échec d'un acte illicite contre l'aviation civile. Chaque mesure n'a de sens que prise au sein d'un ensemble d'autres mesures afin de constituer un système global, cohérent et robuste. »

Cette conception, qui défend une approche globale et systémique, allant du renseignement à la vérification périodique des antécédents des personnes ayant accès aux zones de sûreté à accès réglementé, de l'inspection filtrage des passagers aux actions de surveillance dans la zone publique et côté piste, va indéniablement dans le bon sens.

Mais, pour ne pas devenir une ligne Maginot, elle doit sans cesse être renouvelée grâce à une analyse du risque pesant sur l'aviation civile constante et évolutive, en essayant, autant que faire se peut, de toujours avoir un coup d'avance sur des terroristes à l'imagination sans limite.

Recommandation n° 6 : Renforcer l'analyse des menaces émergentes qui pèsent sur le transport aérien : MANPADS, drones, cybersûreté.