Allez au contenu, Allez à la navigation



Projet de loi de finances pour 2007 : Recherche et enseignement supérieur

 

4. L'évolution des indicateurs

Enfin, un certain nombre d'indicateurs ont évolué, afin d'assurer une meilleure cohérence avec la stratégie et les objectifs de la mission.

Les 12 objectifs du programme « Formations supérieures et recherche universitaire » couvrent les différentes missions dévolues aux établissements d'enseignement supérieur. Ils reflètent les préoccupations exprimées sur la mesure de la performance du dispositif aussi bien du point de vue des résultats que de la gestion. Les objectifs proposés intègrent notamment la nécessité de développer la compétitivité et l'attractivité des établissements d'enseignement supérieur en France. Les 33 indicateurs associés à ces objectifs ont ainsi vocation à mesurer l'efficacité des politiques publiques et celle de l'administration dans leur mise en oeuvre.

Précisons que sur les 12 objectifs, 5 portent sur la formation, 5 sur la recherche et 2, à caractère plus transversal, sont relatifs aux ressources documentaires ainsi qu'à la gestion des établissements et à l'évolution du patrimoine immobilier.

S'agissant des modifications apportées aux indicateurs pour 2007, vos rapporteurs se réjouissent tout particulièrement du fait qu'un nouveau sous-indicateur « Pourcentage de docteurs allocataires insérés professionnellement (CDI et CDD) trois ans après leur thèse » ait été intégré à l'indicateur « Insertion professionnelle des jeunes diplômés trois ans après leur sortie de formation initiale ». Ceci traduit la nécessité pour les établissements, outre leurs missions relatives à la production et à la transmission des connaissances ainsi qu'à la diffusion de la culture scientifique, de se consacrer davantage à celle consistant à veiller à l'insertion professionnelle des jeunes diplômés. Il sera ainsi possible de mieux mesurer les résultats des efforts conduits en faveur d'une meilleure reconnaissance des diplômes universitaires.