Allez au contenu, Allez à la navigation



Projet de loi de finances pour 2011 : Compte d'affectation spéciale : participations financières de l'Etat

18 novembre 2010 : Budget 2011 - Compte d'affectation spéciale : participations financières de l'Etat ( avis - première lecture )

B. LE FSI, UN PARTENAIRE DANS LES RÉGIONS

L'outil que constitue le FSI est présent dans les régions, notamment par le biais du FSI-PME. Des délégués régionaux du FSI sont en effet mis en place au sein du réseau territorial de la Caisse des dépôts. Ils constituent l'interlocuteur privilégié des entreprises qui ont besoin de renforcer leurs fonds propres.

Votre rapporteur pour avis regrette que ces interlocuteurs ne soient pas davantage visibles afin de permettre aux entreprises de pouvoir y accéder facilement et de connaître l'étendue des dispositifs proposés pour les aider. Il considère qu'il serait utile de développer un contact plus systématique avec les collectivités territoriales, et notamment les régions.

En outre, votre rapporteur pour avis ne peut que déplorer la frilosité du FSI dans certains dossiers et la dimension parfois encore trop conservatrice de sa politique d'investissement. Il regrette que ce dernier ne prenne pas davantage de risques ni ne développe une politique d'investissement plus audacieuse.

Enfin, le programme FSI - France Investissement, qui prend la forme d'un partenariat entre le Fonds stratégique d'investissement (qui a repris des engagements préalables de la Caisse des dépôts) et des investisseurs institutionnels le plus souvent privés, vise à renforcer le financement en fonds propres et l'accompagnement des PME identifiées pour leur potentiel de développement. Ce programme investit (2,2 milliards d'euros entre 2006 et 2012) dans 177 fonds dont 70 fonds régionaux, qui investissent eux-mêmes dans des entreprises.

Cet ensemble de fonds est important car ils sont à l'origine, au total, de 36 % de l'amorçage et de 20 % du capital-risque et petit capital-développement en France. Votre rapporteur pour avis considère que les nouveaux financements de ce programme devraient être centrés sur les fonds régionaux pour favoriser le développement des filières industrielles.