Allez au contenu, Allez à la navigation



Projet de loi de finances pour 2003 : Tourisme

 

4. Comparaison internationale des moyens de promotion

Il est difficile de faire des comparaisons avec les pays étrangers car les structures en charge du tourisme sont extrêmement diverses : il n'existe pas partout un ministère du tourisme et les champs d'intervention ne se recoupent pas toujours, en raison soit du partage de compétences différents entre Etat et régions, soit des frontières entre l'intervention publique et l'initiative privée.

Comme l'a souligné le dernier rapport spécial de l'organisation mondiale du tourisme (OMT) portant sur les budgets des administrations nationales du tourisme, les budgets des Organisations nationales du tourisme (ONT) ne sont pas directement comparables.

Selon les données de l'OMT, le classement des budgets des Offices nationaux de tourisme est le suivant (1997) :

1. Espagne : 147 millions de dollars

2. Mexique : 103 millions de dollars

3. Thaïlande : 93 millions de dollars

4. Brésil : 92 millions de dollars

5. Australie : 87 millions de dollars

6. Singapour : 86 millions de dollars

7. Porto Rico : 78 milliards de dollars

8. Chine : 68 millions de dollars

9. Corée : 63 millions de dollars

10. France : 58 millions de dollars

L'étude comparative de l'Organisation mondiale du tourisme a également abouti à un classement des différents Offices Nationaux de Tourisme en fonction des rapports entre le montant des budgets de promotion investis et les recettes touristiques.

Sur la base de ce critère, la France se situe au 18è rang mondial alors qu'elle était au 22è rang en 1995.

Par ailleurs, si l'on compare le budget moyen investi en promotion par touriste selon les pays, la France se situe, selon l'Organisation mondiale du tourisme au 74ème rang mondial (0,86 dollar), loin derrière des pays comme l'Espagne13(*) (1,65 dollar), le Portugal (2,69 dollars), la Suisse (3,66 dollars) ou l'Autriche (3,46 dollars).

Toutefois, alors que pour de nombreux pays le budget du tourisme ne comporte que des crédits de l'Etat, il faut intégrer le fait qu'au budget national, s'ajoute en France une forte contribution des régions qui ont consacré en 2001 plus de 94 millions d'euros au tourisme.

Budget des CRT en 2001

(en francs)

 

Total

Alsace

20 800 00

Aquitaine

19 589 000

Bourgogne

27 717 000

Bretagne

52 136 000

Centre

26 640 000

Champagne-Ardenne

22 700 000

Corse

55 190 000

Franche-Compté

20 004 500

Ile-de-France

38 395 000

Languedoc-Roussilon

25 051 000

Limousin

11 100 000

Lorraine

10 200 000

Midi-Pyrénées

36 597 000

Nord-Pas-de-Calais

27 207 000

Normandie

14 190 000

Pays-de-la-Loire

31 000 000

Picardie

22 985 000

Poitou-Charentes

20 500 000

P.A.C.A.

31 165 000

Rhône-Alpes

48 035 000

Riviera-Côte-d'Azur

29 400 000

Réunion

34 150 000

Total

618 751 500

* 13 En Espagne, la promotion touristique s'effectue dans le cadre d'un état fédéral dans lequel les « communautés autonomes » jouent un rôle prédominant en matière de tourisme et disposent de moyens très importants.

Turespana, organisme public autonome commercial rattaché au Secrétariat d'État au commerce, au tourisme et aux PME, se consacre à la promotion et à la commercialisation du tourisme espagnol sur les marchés internationaux. Il dispose pour ce faire de budgets beaucoup plus élevés que les nôtres pour les campagnes publicitaires. A titre de comparaison, le budget en fonds propres de 2002 de « Turespana » s'élève à 124,71 millions d'euros.