Allez au contenu, Allez à la navigation



Proposition de loi portant création d'une première année commune aux études de santé et facilitant la réorientation des étudiants

 

2. L'« orientation active » pour limiter les « erreurs d'aiguillage » et s'assurer de la réalité des vocations

Cette priorité a été inscrite dans la loi n° 2007-1199 du 10 août 2007 relative aux libertés et responsabilités des universités (LRU), dont notre collègue M. Jean-Léonce Dupont était le rapporteur pour votre commission. Ce texte confie aux établissements d'enseignement supérieur une mission d'orientation et d'insertion professionnelle afin qu'ils accompagnent leurs étudiants jusqu'au monde du travail.

L'article 20 de la loi précitée précise que « tout candidat est libre de s'inscrire dans l'établissement de son choix, sous réserve d'avoir, au préalable, sollicité une préinscription lui permettant de bénéficier du dispositif d'information et d'orientation dudit établissement, qui doit être établi en concertation avec les lycées ».

La préinscription conjugue :

- d'une part, une procédure au moyen de laquelle le candidat exprime un ou plusieurs voeux ;

- et, d'autre part, un dispositif d'information et d'orientation appelé « orientation active ».

Rappelons que cette préinscription s'effectue dans le cadre du « dossier unique », à travers le portail « admission.postbac.fr ».

Depuis la rentrée 2009, le dispositif a été généralisé aux 30 académies pour la totalité des formations relevant du ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Le dispositif d'orientation active constitue le premier volet du chantier « Réussir en licence ». Il s'agit pour les universités de donner aux élèves de terminale une information complète sur les filières de formation et leurs débouchés et de leur faire des recommandations afin qu'ils puissent préparer leur inscription dans un établissement d'enseignement supérieur à la lumière d'une analyse objective, éclairée et réellement accompagnée. Rappelons que cette démarche ne constitue pas une procédure de sélection à l'entrée à l'université.

La circulaire du 21 décembre 2007 a invité les universités, sur la base d'un dossier présenté par chaque élève de classe terminale - comprenant des éléments tels que les notes et appréciations des trimestres de l'année de première et du premier trimestre de terminale ainsi que le projet professionnel de l'intéressé - à indiquer à ce dernier s'il était encouragé à s'inscrire dans la filière de son choix ou s'il lui était, au contraire, recommandé d'infléchir ses voeux ou encore de s'orienter dans une filière courte professionnalisée. Un entretien avec un enseignant de l'université peut lui être proposé, ce qui est essentiel et doit être développé.

Par ailleurs, les étudiants en première année d'études médicales consacreront deux journées au minimum, au cours du premier semestre, afin de mieux appréhender cette réalité et de choisir leur filière en toute connaissance de cause. Votre rapporteur y attache de l'importance.