Allez au contenu, Allez à la navigation

A 400M Tout simplement le meilleur - Simply the best

4 juillet 2012 : A 400M Tout simplement le meilleur - Simply the best ( rapport d'information )
2. EATC et A400M

En décembre 2010, les nations membres de l'EATC ont décidé la création d'une unité multinationale de transport aérien militaire A400M. Cette unité sera complètement opérationnelle, entraînée et équipée dans le but de conduire des missions couvrant l'ensemble du spectre de l'aviation de transport militaire. Elle sera disponible pour remplir les besoins nationaux et internationaux de chaque nation participante, y compris ceux de l'Union européenne, de l'OTAN et de l'ONU.

Cette unité pourrait comprendre une partie substantielle des appareils des quatre nations (sous réserve de ce qui a été dit plus haut des possibilités de reprendre l'autorité à tout moment, en particulier pour les avions destinés aux forces spéciales). On rappelle que la flotte des quatre nations se compose comme suit :

ï Belgique : 7 appareils basés à Melsbroek - 1er livré en 2018

ï Allemagne : 53 ou 40 appareils à Wunstorf - 1er livré en 2014

ï France : 50 appareils basés à Orléans - 1er livré en 2013

ï Luxembourg : 1 appareil intégré à l'escadron belge - 2018

En 2011-2012, le niveau ministériel de décision de l'EATC (MATraC) a assigné à l'EATC les objectifs suivants :

ï fournir l'expertise nécessaire à l'identification des domaines dans lesquels l'interopérabilité est souhaitable pour le développement de la flotte A400M. Cela comprend la participation à la création de la future unité multinationale A400M ;

ï fournir l'expertise nécessaire au développement de la capacité à opérer ensemble lors d'opérations militaires interalliées, identifier les synergies et améliorer l'efficacité lors des missions quotidiennes et de la formation.

La définition de l'interopérabilité de cette flotte devra comprendre :

ï Les règles d'utilisation communes (ex: temps de service des équipages, non spécifiques à l'A400M mais indispensables pour une unité multinationale) ;

ï Le programme de formation commun ;

ï Les règles de chargement communes ;

ï La mise en oeuvre et le soutien technico-logistique commun.

Toutefois, en raison des discussions commerciales en cours, toutes les nations hésitent à partager certaines informations quant au statut de leur programme A400M.

Enfin, l'EATC a été chargé d'offrir le support au « groupe des utilisateurs opérationnels de l'A400M » (OUG A400M) qui comporte les six nations européennes de l'A400M, à l'exclusion de la Turquie.

L'OUG A400M sera une sorte de forum permanent aux utilisateurs opérationnels de l'A400M, dont le but est de favoriser la capacité d'opérer ensemble lors d'opérations militaires interalliées, mais également d'identifier des synergies et d'améliorer l'efficacité lors des missions quotidiennes et de la formation.

En particulier, l'OUG A400M aura pour but de développer au maximum l'interopérabilité lors de la vie de l'A400M en :

ï améliorant l'échange et le retour d'expérience lors des missions nationales avec pour objectif l'établissement de solutions communes aux problèmes communs ;

ï permettant aux nations de maintenir ou d'améliorer leur capacité à opérer ensemble ;

ï définissant des niveaux d'ambition adaptés en analysant les champs d'interopérabilité possible ;

ï identifiant les pré-requis en matière d'interopérabilité pour les opérations interalliées. En parallèle, identifier les manques et proposer si nécessaire des solutions ;

ï conseillant d'optimiser les empreintes logistiques durant les opérations interalliées ;

ï développant des positions communes et des solutions pour améliorer l'interopérabilité et en recommandant leur mise en place par les structures nationales ;

ï rationalisant les moyens de communication nécessaires à la préparation des missions notamment en opérations.

Enfin, l'un des grands défis de l'EATC (branche emploi) est de définir un concept d'emploi/opérations commun à l'ensemble des nations européennes. Les différents concepts d'opérations ont en effet été définis sur une base purement nationale :

concept d'opérations espagnol 15.02.2002

concept d'opérations franco-allemand 15.01.2004

concept et pré-requis opérationnels belge 22.11.2004

concept logistique allemand 01.12.2005

concept d'emploi des équipages allemand 19.08.2007

concept d'utilisation anglais déc. 2011

Ce concept d'emploi ne pourra pas être défini dans le cadre de l'OUG A400M, en raison de l'opposition des forces aériennes britanniques et espagnoles qui souhaitent conserver leur propre concept d'emploi. En revanche, un concept d'emploi commun devrait être constitué entre les quatre nations de l'EATC.