Allez au contenu, Allez à la navigation

A 400M Tout simplement le meilleur - Simply the best

4 juillet 2012 : A 400M Tout simplement le meilleur - Simply the best ( rapport d'information )
b) La rampe de chargement

Conformément aux spécifications, la rampe arrière peut supporter six tonnes réparties sur deux palettes. Toutefois, en raison d'une insuffisante précision du contrat, les contraintes de forme de cette rampe interdisent les chargements dissymétriques (quatre tonnes sur partie haute - deux tonnes sur partie basse) sauf à redessiner l'arrière de l'avion... La rampe des avions au standard IOC n'offrira qu'une capacité de chargement très limitée. Une capacité permettant de transporter deux palettes d'une masse maximale unitaire de trois tonnes serait disponible à partir du standard SOC 1. Les modalités de rétrofit des trois premiers avions livrés restent à définir.

c) Les lance-leurres

Des problèmes ont été signalés sur les lance-leurre. Toutefois, les essais des composants hardware et software sont en cours de test, les problèmes rencontrés ont été identifiés et les solutions correspondantes sont en cours de développement prenant en compte les contraintes industrielles et calendaires.

d) La capacité des canots de sauvetage

Il y a quelques mois, les capacités d'embarquement des quatre canots de sauvetage placés sur la dorsale supérieure de l'avion, ne correspondaient pas au nombre maximum de parachutistes (cent seize) embarqués auxquels s'ajoutaient les quatre membres d'équipage, soit cent vingt au total. Aujourd'hui, une prise en compte particulièrement efficace de l'établissement de Brême et de l'équipementier Zodiac a permis de traiter cette non conformité et ce point ne constituera plus un problème lors de la mise en service du premier avion français.

e) La prise en compte de certaines options

On soulignera que la France a exprimé fin 2011 le souhait d'acquérir une capacité Forward Looking Infra-Red (FLIR) Enhanced Vision System (EVS) pour l'ensemble de la flotte. Cette capacité est offerte au contrat par AMSL au titre d'un National Configuration Item (option) dont le prix est déposé et validé. Il serait très regrettable que l'armée de l'air française ne puisse disposer de cette option particulièrement nécessaire pour les vols tactiques nocturnes en ambiance dégradée.