Allez au contenu, Allez à la navigation

RAPUZZI Irma

Ancien sénateur des Bouches-du-Rhône

Election

  • Elue le 26 avril 1959
  • Réélue le 23 septembre 1962
  • Réélue le 26 septembre 1971
  • Réélue le 28 septembre 1980
  • Fin de mandat le 1er octobre 1989 (ne se représente pas)

Situation en fin de mandat

  • Membre de la commission des finances, du contrôle budgétaire et des comptes économiques de la Nation
  • Membre du Groupe Socialiste

Extraits de la table nominative :

Biographie

1940-1958  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)

1940-1958

RAPUZZI (Irma)

Née le 12 avril 1910 à Cadolive (Bouches-du-Rhône)

Sénateur des Bouches-du-Rhône de 1955 à 1958

Irma Rapuzzi naît le 12 avril à Cadolive, dans les Bouches-du-Rhône, d'un père mineur. Très tôt, la jeune fille montre des prédispositions pour les études et, après le brevet supérieur, entre à l'école normale d'instituteurs d'Aix-en-Provence. A la sortie, elle commence sa carrière comme institutrice de cours complémentaire et parallèlement s'engage dans la lutte syndicale.

De 1936 à 1937, elle est conseillère départementale du syndicat unique des instituteurs et institutrices. Dans le même temps elle milite activement pour la Confédération générale du travail (CGT). Irma Rapuzzi s'engage également à la Section française de l'internationale ouvrière (SFIO) avant la guerre de 1939-1940.

Mais c'est après le conflit qu'elle se lance véritablement en politique. Elue conseillère municipale de Marseille le 19 octobre 1947, elle est d'abord troisième adjointe au maire, Gaston Defferre, chargée des services financiers. Au début des années cinquante, elle est également élue au conseil général, dans le 7ème canton de Marseille.

En juin 1955, Irma Rapuzzi est élue sénateur des Bouches-du-Rhône. Elle rejoint alors le groupe parlementaire socialiste et est nommée membre de la commission de la marine et des pêches et de la commission de la reconstruction. En 1956 elle devient également membre de la commission de l'intérieur, et de la commission de la presse, de la radio et du cinéma. A partir de 1957, Irma Rapuzzi appartient en outre à la commission des finances.

Lors de son premier mandat, Irma Rapuzzi intervient surtout dans la discussion des lois de finances, notamment au sujet de la marine marchande, des travaux publics et de la jeunesse et des sports. En 1956, elle intervient même en qualité de rapporteur spécial de la commission des finances.

Irma Rapuzzi s'intéresse par ailleurs aux problèmes rencontrés par les viticulteurs, notamment l'indemnisation des calamités naturelles, comme les gelées. Elle dépose de nombreuses propositions de résolution et propositions de loi sur ce sujet.

Les 2 et 3 juin 1958, Irma Rapuzzi vote contre le projet de loi relatif aux pleins-pouvoirs et la révision constitutionnelle.

Parallèlement à sa carrière sénatoriale, Irma Rapuzzi poursuit une intense activité au niveau local : premier adjoint au maire de Marseille, Gaston Defferre, elle est le rapporteur général des budgets de la ville, et appartient à l'Association des maires des grandes villes ; elle se bat pour la construction de crèches et multiplie les initiatives pour les personnes âgées ; elle est également rapporteur du budget du département des Bouches-du-Rhône.

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Photo de Mlle Irma RAPUZZI, ancien sénateur
Appartenance politique
Membre du Groupe Socialiste
Etat-civil
Née le 12 avril 1910
Profession
Professeur
Département
Bouches-du-Rhône