Allez au contenu, Allez à la navigation

Projet de loi de règlement du budget et d'approbation des comptes de l'année 2013

III. L'AUDIOVISUEL EXTÉRIEUR DE LA FRANCE : DES ÉVOLUTIONS POSITIVES

L'année 2013 a été particulièrement riche en évolutions pour l'audiovisuel extérieur de la France (AEF). Le regroupement des équipes de Radio France Internationale (RFI) et de France 24 dans les mêmes locaux s'est achevé en février 2013. En outre, France Télévisions est redevenue le premier actionnaire de TV5 Monde le 23 mai 2013. Enfin, la société AEF a changé de dénomination sociale le 27 juin 2013. Elle s'intitule désormais France Médias Monde (FMM).

La nouvelle direction de FMM, nommée fin 2012, s'est attelée à l'élaboration du contrat d'objectifs et de moyens attendu depuis plus de deux ans. Ce document a été approuvé par le conseil d'administration le 30 janvier 2014, et signé le 9 avril 2014. Il couvre la période 2013-2015 et prévoit une hausse du budget de FMM de 0,7 % en 2014. Bien que tardive, la signature de ce document met enfin un terme à la situation difficilement justifiable qui privait jusqu'ici la représentation nationale des éléments d'information nécessaires à la compréhension et à la surveillance de l'usage qui est fait des deniers publics en matière d'audiovisuel extérieur. L'un des enjeux du COM sera notamment d'approfondir les synergies entre FMM et les autres acteurs de l'audiovisuel extérieur de la France.

France Médias Monde a été mise à contribution dans l'effort de redressement des comptes publics. En effet, la dotation initialement inscrite en projet de loi de finances a été réduite de 52 000 euros en loi de finances initiale. En outre, 700 000 euros ont été prélevés sur la réserve, montant toutefois faible au regard du niveau global de celle-ci (12,4 millions d'euros). Au final, FMM et TV5 Monde ont disposé en 2013 de 317,4 millions d'euros129(*), contre 330 millions d'euros en 2012.

En ce qui concerne la performance, on constate une stabilité générale des audiences de France 24 en 2013, ainsi que de très bonnes performances d'audience pour RFI au Cambodge et en Roumanie. Les audiences européennes ont tendance à stagner. La consultation des sites Internet des différentes antennes demeure satisfaisante. FMM a procédé au renouvellement de l'offre de programmes de ses trois antennes en 2013. Il conviendra d'étudier en 2014 si cette évolution a permis de renforcer l'audience de France 24, RFI et Monte Carlo Doualiya.

La performance des indicateurs de gestion est pour sa part décevante. En effet, la part des ressources propres de FMM diminue de 1,3 point entre 2012 et 2013, pour atteindre un niveau faible de 3 %130(*). Celle de TV5 Monde recule de 1,5 point, à hauteur de 9 %. En outre, la part de la masse salariale dans les charges d'exploitation est stable pour FMM, mais progresse de près d'un point pour TV5 Monde. Enfin, la part des frais généraux dans les dépenses totales recule légèrement pour FMM mais demeure stable pour TV5 Monde. Des efforts de mutualisation doivent donc être accomplis. En la matière, le développement des synergies entre les sociétés de l'audiovisuel extérieur offre des perspectives.


* 129 Dont 148,2 millions d'euros sur le programme 115 « Action audiovisuelle extérieure » de la mission « Médias, livre et industries culturelles » et 169,2 millions d'euros sur le programme 844 « Contribution au financement de l'action audiovisuelle extérieure » du compte de concours financiers « Avances à l'audiovisuel public ».

* 130 D'après le rapport annuel de performances de la mission « Médias, livre et industries culturelles » annexé au présent projet de loi de règlement, cette contre-performance s'explique principalement par la chute des recettes issues de la commercialisation des espaces publicitaires de France 24 à la suite de la fin du mécanisme de chiffre d'affaire publicitaire minimum garanti par France Télévisions Publicité, ainsi que par la perte d'un contrat.