Allez au contenu, Allez à la navigation

Projet de loi de règlement du budget et d'approbation des comptes de l'année 2013

E. POUR L'AVENIR, UNE SOUTENABILITÉ BUDGÉTAIRE STRUCTURELLEMENT DÉPENDANTE DE FACTEURS EXOGÈNES

De par sa nature, la mission « Action extérieure de l'État » est soumise à de nombreuses rigidités et à de nombreux aléas susceptibles de peser fortement sur l'exécution. Il s'agit, en particulier :

- des aléas internationaux, qui se traduisent par exemple par l'augmentation constante des dépenses de sécurisation des postes situés à l'étranger ;

- du risque de change qui affecte les salaires mais aussi les contributions internationales et de nombreuses dépenses de fonctionnement à l'étranger ;

- l'évolution des loyers budgétaires, tant en France qu'à l'étranger.

Malgré un exercice 2013 satisfaisant, ces éléments peuvent influer sur la capacité du MAEDI à assurer le respect de la trajectoire budgétaire définie par la loi de programmation des finances publiques.